jeudi 20 juin 2013

Gantz

Kei Kurono est un lycéen de Tokyo relativement cynique et égoïste. Un jour, en attendant son métro, il rencontre un ami d'enfance (Masaru Katô) qu'il avait perdu de vue et qui se trouvait par hasard à la gare. Il est alors poussé contre toute attente à faire un geste héroïque : sauver un clochard ivre tombé sur les voies. Mais ce sauvetage ne se déroule pas parfaitement, et Kurono et Katô meurent écrasés.
Ils se retrouvent alors mystérieusement dans une pièce d'appartement avec vue sur la Tour de Tokyo, au centre de laquelle se trouve une étrange sphère noire répondant au nom de Gantz. Ils ne sont pas seuls dans cette salle et se poseront de nombreuses questions : Sont-ils morts ? Participent-ils à l'un de ces jeux télévisés à la mode plus communément appelés Télé réalité ? Ou bien même à une expérience top secrète menée par l'armée ?

Mon avis : J'étais pas très chaude pour le voir mais je l'ai quand même fait et cet animé m'a déçu. Déjà parce que les perso sont tous plus détestables les uns que les autres, et la moitié de leur réaction sont stupides. Quand ils ont l'occasion de sauver leur peau, ils font quelque chose qui va les mettre encore plus dans la m**** et bien sur, certains vont mourir. Je me suis attaché à un seul perso, les autres non. Surtout pas la fille sur l'image, qui représente bien la plupart des femmes comme les japonais les aiment : gros seins, pas de cerveau.
La fin de l'animé est incompréhensible, à éviter si vous aimez avoir une vraie fin à un animé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire