vendredi 2 août 2013

Soirée pourrie ==' - Note du 15.04.2013

Tout les lundis soir, avec ma belle-sœur, on allait à un cours de dessins, pour en apprendre un peu plus, pour nous divertir, nous sortir de chez nous. Mais à partir de ce soir, c'est terminée. Tout simplement parce qu'on a quitté le court sans rien dire à personne, mais revenons au début pour mieux comprendre.

Un jour, à un marché de notre village, on a découvert qu'il y avait une association de dessins par loin de chez nous, 5 minutes en voiture. On prend des renseignements, mais ca nous plaisait pas trop, surtout niveau argent. On n'a pas trop les moyens en étant au RSA, donc on voulait laisser tomber. Mais là, la présidente et la trésorière, nous disent qu'il y a pas de problème, on pourra payer petit à petit.
Si on veut, on peux venir au premier cours, gratuitement, pour voir comment ca se passe. On en fait deux ou trois avant qu'on nous demande l'argent. Pas de façon polit, mais on a payé quand même.
Bref, on continue d'aller en cours, mais il y a des choses louches qui se passaient. On n'était pas nombreuses, mais on n'y allait pas pour se faire des copines. C'était surtout pour nous sortir un peu, pour faire autre chose, mais il y avait des fois des réflexions que la présidente nous balançait. Mais comme on est pas à l'école on disait rien. Mais une fois, elle nous a demandé de la fermer, qu'on était en cours pour faire du dessins, pas pour parler. On l'a mal pris, vu que je lui demandais un conseil pour dessiner, elle étant plus douée que moi. On la mal prit, mais on n'a rien dit.
Sauf que ca continuait, jour après jour, et on commençait en avoir un peu marre. Ce qui nous énervait le plus, c'était qu'on nous appelait toujours "les filles", nos prénoms, personnes connaissait mais elles, elles s’appelaient par leur prénom. Déjà, je peux vous dire que pour se sentir exclus, il n'y a pas mieux.

Mais bon, la semaine dernière, la trésorière nous dis de payer. On n'avait pas nos chéquiers, donc elle nous a dit que les amener aujourd'hui. Pas de problème, on avait oublié de le faire, ce qui arrive, surtout quand on a d'autres choses à penser.

Ce soir on y va, et on se dit qu'elle va surement nous le redemander, mais là on a plus important en tête : on va devoir stériliser nos lapines au plus vite, vu qu'elles se mettent à faire un nid, donc une grossesse nerveuse, donc là ca devient urgent. Nous on s’inquiète, et on lui dit ben qu'on a pas trop la tête à payer un cours de dessins en ce moment. On pensait qu'elle nous comprendrait, à la place elle nous a parlé comme si on était de la merde. Et quand je vous dis, je n’exagère pas.
Déjà, madame ne nous dis jamais bonjour, mais on s'en fout, pas grave elle connait pas la politesse. Quand ma belle soeur lui a expliqué nos problèmes, elle lui a coupé la parole, en hurlant comme une taré. Là j'en ai eu marre de son impolitesse, et je lui ai balancé qu'elle était mal polit, vu qu'elle dit jamais bonjour. Elle nous a traité de menteuse, en disant que c'était nous les mal polit, qu'on le disait jamais. Alors que nous on fait des entrées fracassantes en disant bonjour à chaque fois.
Là elle nous a dit qu'elle devait être sourde, et j'ai répondu que oui. Madame nous la jouait théâtrale en faisant de grand gestes, comme si elle parlait à un public de 200 personnes. Elle nous a même fait un délire en disant qu'elle était pas de la police, on a pas comprit pourquoi. Donc en gros, elle nous a dit qu'on avait pas le droit à la parole parce qu'on avait pas payé, alors que toutes les autres oui. J'aurais payé, si elle nous avait pas agressé à peine rentré dans la salle, sans même dire bonjour, et en nous parlant comme si on était un mégot de cigarette écrasé sur le sol.
On en a eût marre, on s'est cassé, et on y remettra plus les pieds. Mais ce qui nous a énervé le plus, c'est que les autres ont prit sa défense, et la prof a rien dit. De toute façon, on voyait bien qu'on était pas les bienvenues. On nous parlait pas, on nous laissait dans notre coin, la prof venait nous voir au bout de 3/4 d'heure, voir une heure après le début du cours. Du coup, on se faisait chier à rien faire, en attendant, on faisait d'autres dessins, on prenait des pauses clopes, ou on attendait comme des connes sur notre chaise. La prof faisait le tour, mais quand c'était à nous, ben une autre l'appelait et elle y allait.


Finis les cours de dessins, on finira le tableau qu'on avait commencé, avec les couleurs qu'on veut. Et après, comme j'ai dis à ma belle sœur, elle se débrouillera avec les livres qu'on lui a offert pour apprendre à dessiner. C'était notre seule sortie, maintenant on fera des cours de cuisine chez nous, en faisant de nouveaux plats.

Désolé pour le roman, ca avait besoin de sortir ^^"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire